Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 01 février 2016

Un souvenir inoubliable, tant pour les anciens que pour les étudiants !

En 2010, à l'occasion du 70e anniversaire du l'Institut St-Henri de Comines, j'eus le plaisir de raconter et revivre ce que furent mes 10 années de collégien entre 1953 et 1963. 

Six ans plus tard, et pour redonner vie à mon modeste petit blog, puis-je vous inivter à revoir le grand moment d'apothéose présenté par les étudiants à l' occasion du 75e anniversaire. 
Ce fut un spectacle grandiose auquel participa l'une de mes petites-filles, sur cette même grande cour de récréation sur laquelle j'évoluai dans un exercice gymnique d'ensemble effectué par 1000 garçons. 

L'émotion m'envahit encore...

mardi, 24 février 2015

Qui est devenu Ministre ?

Il y a peu, je reçevais un e-mail du "Collège" qui m'invitait à compléter un tableau Exel mentionnant les noms des étudiants en terminale de la 6e Commerciale, classe 1963.

Premier constat : Nous étions 23 jeunes hommes ! Parmi lesquels j'ai gardé le souvenir de quinze de langue maternelle flamande, pour huit  de langue maternelle française.  Au sortir du collège, dois-je préciser : tous, nous parlions presque correctement le français.  Seulement et hélas, il n'en était pas de même pour le parler aisé du néerlandais. Mais c'était… il y a plus de 50 ans !

Deuxième constat : Aujourd'hui, nous sommes tous… septuagénaires !  Curieusement, seuls deux d'entre nous semblent être branchés sur… internet, avec adresse mail.  Pourtant, la Toile, la toile : quel bel outil de communication et quel magnifique loisir pour un… retraité. Une ouverture sur le monde.

Troisième constat : Tellement d'eau a couru sous les ponts, des uns et des autres. La vie nous a-t-elle souri pour nous combler de progéniture, pour nous réserver une brillante carrière professionnelle ? Ou bien hélas, la vie s'est-elle écourtée brutalement créant autour du camarade de classe d'autrefois, un vide incommensurable ?

A tous ces Messieurs de la 6e commerciale de 1963, que pour la plupart je n'ai plus revu depuis 52 ans je leur remontre cette ultime photo de classe en espérant rencontrer au cours des prochaines festivités du 75e anniversaire.

DSC05186.JPG

    

dimanche, 18 janvier 2015

Ils sont tous diplômés et … quarantenaires !

Cinq ans après avoir délaissé mon petit blog d'ancien collégien, c'est le moment, maintenant, de le ressortir de la toile pour vous faire revivre toute une époque que les étudiants d'aujourd'hui ne pourraient imaginer.  
La mixité à l'école n'existait pas, la messe quotidienne était obligatoire, de même que l'heure d'étude sans oublier les punitions qui s'attrapaient autant que… les sms, aujourd'hui ! 

ecole 10.jpg
Le grand jour de la "proclamation des résultats" : en 1989, avec à gauche, le Directeur, l'abbé Louis Menet

 

 

lundi, 30 décembre 2013

Qu'en pensez-vous de "la chenille"..."à la queue-leu-leu"

Trois ans se sont écoulés depuis ma dernière note. Ce blog a donc bien hyberné.

Serait-il possible de le réveiller en faisant appel aux souvenirs dans anciens.  Des très anciens. Car, en juin dernier, cela faisait 50 ans que j'ai quitté "la prison"... comme on l'appelait autrefois. Un bien vilain surnom pour un lieu dont l'objectif était et est encore aujourd'hui, un endroit pour s'instruire, se cultiver.

En relisant les pages de ce blog, je me dis :  " Le Principal, s'il savait, doit se retourner dans sa tombe !"
Pour illustrer mon propos, je me permets de "piquer" une image du site même de l'Institut St-Henri : une photo relatant la joie des étudiants, à l'entame des 100 derniers jours de l'année scolaire 2012-13."
De mon temps, ce genre de fête n'existait pas : mieux !... On prévoyait une  retraite. De quoi nous replonger l'esprit dans le silence, la méditation, le reccueillement, la prière pour mieux aborder l'époque de l'étude préparatoire aux examens. Avec, peut-être, le mince espoir que l'un ou l'autre Rhétoricien puisse s'inscrire au... petit séminaire. 

Aujourd'hui, l'enseignement, celui du pacte scolaire 1959, a bien changé. Deux générations se sont suivies. Et les traditions ont bien changé !  Rien de plus normal ! 

phoca_thumb_l_100jours2013162.JPG

 

jeudi, 04 novembre 2010

Fallait pas nous cacher ce talent !

Comme ce blog est resté "ouvert" et qu'il est encore de temps à autres visité, permettez-moi d'y ajouter une note : rien que pour le plaisir !

Je me souviens, lorsqu'il y a 50 ans (!), durant le cours d' Esthétique (qui remplaçait le cours de dessin) nous avions à apprendre la liste des Peintres Italiens du début de 16e siècle. Le plus important était... bien sûr MICHEL - ANGE dont il nous a fallu retenir par coeur ses années de naissance, de décès, plusieurs caractéristiques de sa peinture sans donner l'occasion de voir, par nos yeux, la moindre illustration. J'en ai retenu : le plafond de la Chapelle Sixtine !

Plus tard, bien plus tard, j'ai pu découvrir la délicatesse de ce toucher de bout des doigts que le dieu créateur daigna accorder au premier homme : Adam.

En cliquant sur la photo ci-dessous, vous serez guidé vers un site qui vous permettra de visiter, à votre aise et avec quelques mouvements de votre souris, ce prestigieux édifice.

cha sixtine.jpg

mercredi, 26 mai 2010

Le principal, sera d'être là, vendredi !

Voilà,... il ne me reste plus qu'à remercier tous ceux et celles qui, par simple curiosté ou par reminiscence de leur passé estudiantin, ont visité régulièrement ce blog, celui d'un Ancien Collégien ayant usé ses fonds de culotte sur les bancs du collège durant 10 ans.
J'adresse aussi un merci particulier aux quelques commentateurs qui ont partagé mon plaisir en épiçant les pages par des anecdotes oubliées :
André DC, Yvon C, Antoine D, Michel D, Francis J, Didier VDK, Maurice D, Pierre S... sans oublier Madame  A-F Biltresse, l'archiviste attentionnée, ainsi que, bien évidemment, Monsieur Jean-Jacques Pieters, le Directeur, pour ses encouragements dès le départ.

Maintenant, cliquez sur l'icone verte suivante et savourez ! 
podcast

camerlync 002.jpg

La présentation de ce gigantesque portrait du Principal, Arthur Camerlynck, promu Chanoine, se déroula devant une foule immense rassemblée sur la cour de recréation des Primaires, en 1961. Le fondateur y prononça son discours d'adieu, du haut de la terrasse.
Après avoir évoqué sa Caravelle survint l'apparition du portrait, tout en haut du batiment en plate-forme, hissé par des étudiants.
Moments inoubliables !
______________________________________________
Encore merci à tous de votre attention, Michel De Witte

 

lundi, 24 mai 2010

Suivons tous le corbillarrrrrrrd !


podcast

camerlynck penture.jpg
Monsieur le Principal...
Tous vos anciens élèves vous ressusciteront dans quelques jours !
Et vous sourrrrirrrrez encorrrre ! 
A bientôt !
____________________________________________________
important : CLIQUEZ SUR L'ICONE VERTE, au dessus du tableau

dimanche, 23 mai 2010

L'antépénultième note !

Encore un petit clip-vidéo des années 90, quand le Collège fêtait son 50e anniversaire.

De la pyramide présentée en début de spectacle... les élèves de cette génération-là, les années 70, l'ont réalisée devant un public très nombreux et sous la direction de deux profs de gym, l'un, Monsieur André Blieck, à la retraite aujourd'hui et l'autre, Monsieur Pieters, l'actuel directeur de l'Institut.

Il me manque un document pour se rappeler de Monsieur Nuyttens qui assura la direction précédente. Pour cela, je conseille d'aller fouiner dans les images d'archives des Photos de Classe que propose le Blog de Rudy et Roger... pour le revoir. Dommage d'être un ancien collégien trop âgé pour en sortir quelques anecdotes à leur propos. Elles doivent exister, cependant. Non ?

Ainsi, nous n'aurons oublié personne.

vendredi, 21 mai 2010

C'était l'anniversaire d'il y a 20 ans !

Ce Blog touche tout doucement à sa fin.
Les jours qui viennent seront chargés à St-Henri, avec la nervosité des grands jours. FASTES, comme on disait autrefois. 
Des demoiselles qui dansaient, il y a 20 ans, certaines sont professeurs aujourd'hui.

Cette génération-là n'a guère beaucoup commenté son passage au Collège. Pardon, c'était déjà l'Institut. 
J'espère toutefois que ces années-là auront pris plaisir à ce qu'ont raconté les vieux.

A bientôt ?

 

jeudi, 20 mai 2010

Les cours superflus (sic)

Aux débuts des Secondaires, un cours de Musique était encore programmé dans la grille horaire. Le Prof dont j'ai oublié sa tête ainsi que son nom, savait nous expliquer ce qu'étaient des oeuvres musicales. Il en est une que ne j'ai pas oublié : LA DANSE MACABRE.
' "Ecoutez bien, vous entendrez, en début de morceau, lorsque descend la nuit, les squelettes qui se réveilleront et sortiront des tombes pour danser toute la nuit. Le son du xylophone imite le bruit des os qui s'entrechoquent sur le mélodie reprise de "Dies Irae Dies illa". Puis, lorsque le jour se lèvera, écoutez bien dans le lointain le chant du coq !

L'année suivante : ce cours de Musique fut supprimé !  Pour quelle raison ? Allez savoir !

Heureusement, le cours de dessin donné par M. Roger Coppe était mon heure de dilettante parce que j'aimais et j'aime toujours le dessin et surtout parce que le professeur a su me donner le goût de graphisme. La ligne de la panse du chien ci-dessous : elle est de lui ! De la ligne claire !

cahier 007.jpg
4e Commerciale : Le cours de dessin est supprimé. Et remplacé par un cours... d' Esthétique.
Pour nous éveiller à l'art pictural au travers des siècles.
Je n'oublierai jamais cette anecdote.
La leçon est consacrée à Fra Angelico. D'un gros livre posé sur un pupitre, le prof nous montre une peinture de cet artiste  précuseur d'un certain style, un Christ souffrant le martyre de la croix. Mais durant ses explications, le prof avait bien soin de tenir un papier sur la page voisine pour cacher un bien joli tableau qui devait être, si mon souvenir est bon (?), le Bain Turc de Ingres.
Laissez-moi prendre ma revanche, aujourd'hui, 50 ans plus tard,
- "On peut voir ce tableau-là, que vous cachez, M'sieur ?"
Ingres_Bain_Turc.jpg
(cliquez sur la photo pour le voir en grand !)